Je lave mes yeux

A l’eau misère

Je vois tout

Je veux tout voir

Je lave mes yeux

Misère

Avec tant d’immondices

Même pas à moi

Ces ordures

Même pas ma faute

Ces boues stagnantes

Ce n’est pas à moi qu’on crève les yeux

Bien sûr que non

Mes yeux à moi ont de la chance

Mais 

Moi je ne suis pas toujours pas

Aveugle

Comment est-ce donc possible

Mes yeux regardent

Tous ceux qu’on crève

Et mes yeux voient toujours

Et toujours mieux

Les pupilles dilatées

Je vous en supplie

Mes yeux voient trop bien

Je vous en supplie

Les coups les frappent

Si fort

Et mes pupilles grandissent

Sont des boxeurs

Des bêtes à battre

Je vous en supplie

Je lave mes yeux

Et rien ne change 

Retour à l’Épicentre - 2007